Pour corriger efficacement et durablement les altérations et disgrâces de la paroi abdominale, le Chirurgien dispose de la lipoaspiration et des plasties abdominales (ou abdominoplasties). La lipoaspiration abdominale sera pratiquée isolément si la seule correction d’une surcharge graisseuse suffit. S’il existe par contre des lésions cutanées importantes ou des altérations de la paroi musculaire, une abdominoplastie sera nécessaire et sera pratiquée en complément de la lipoaspiration.

METHODE

La plastie abdominale permet d’enlever la peau abdominale disgracieuse (détendue, couverte de vergetures ou cicatricielle) et de retendre la peau saine restante pour couvrir l’abdomen. On y associe très souvent une lipoaspiration des excès graisseux abdominaux et une réparation musculaire s’il existe un défet du type hernie ou diastasis (écartement des muscles grands droits de l’abdomen tendus du sternum au pubis et qui s’éloignent  de la ligne blanche centrale, en laissant  une zone de faiblesse antérieure, sous l’effet d’un forte pression survenant pendant une grossesse ou un accouchement).

Idéalement la plastie abdominale sera pratiquée après correction d’une surcharge pondérale (surpoids) existante afin d’obtenir un résultat de meilleure qualité.

CONDITIONS ET TECHNIQUE

Idéalement la plastie abdominale sera pratiquée après correction d’une surcharge pondérale (surpoids) existante afin d’obtenir un résultat de meilleure qualité. Un tabagisme important peut faire contre-indiquer une telle intervention car il existe alors un risque très majoré de souffrances de la peau redrapée (possibilité de nécroses plus ou moins étendues sur une peau décollée, mise en tension, dont les vaisseaux sont altérés par le tabac).

La plastie abdominale classique consiste à retirer une large portion de peau située entre le pubis et le nombril (ombilic), puis à redraper vers le bas la peau restante sus-jacente afin d’obtenir un revêtement cutané abdominal de bonne qualité avec une peau bien retendue. L’ombilic est conservé et laissé à sa place. Il est nécessaire de pratiquer une incision dans la peau retendue pour le replacer à la bonne hauteur et bien centré. La fermeture se fait au travers d’une longue suture arciforme sus pubienne qui restera cachée dans les sous-vétements.

Dans certains cas, l’intervention, après entente préalable, pourra bénéficier d’une prise en charge partielle de la Sécurité Sociale.

Il est parfois possible de pratiquer un geste plus localisé, avec un moindre décollement et une cicatrice réduite et plus discrète, si les altérations de la paroi sont limitées.

L’intervention chirurgicale réclame le plus souvent  entre 60 et 120 minutes de temps. Elle se déroule sous couvert d’une anesthésie générale.

En fin d’intervention, un vêtement modelant ( gaine, party etc..) est mise en place sur l’opéré(e).

L’hospitalisation est de durée variable : une nuit de surveillance est suffisante en cas de plastie limitée. Pour une plastie abdominale classique, deux nuits sont le plus souvent nécessaires.

Un traitement préventif anticoagulant est presque toujours mis en place pendant 7 à 10 jours après une intervention abdominale. Un lever précoce est toujours organisé.

Un arrêt d’activité sportive de 5 à 6 semaines est recommandé.

SUITES OPERATOIRES

Des antalgiques sont prescrits pour rendre confortable le retour à domicile. Le port du vêtement compressif permet de diminuer l’oedème (« gonflement ») post-opératoire inévitable et doit donc être prolongé, jour et nuit, sur environ 4 à 6 semaines. Des ecchymoses (« bleus ») variables mais souvent importantes sont toujours présentes et s’estompent au fil des deux premières semaines.

Une désinfection bi-quotidienne des sutures sera effectuée pendant 15 jours.

Une consultation de contrôle aura lieu 7 à 10 jours après le geste opératoire. Il faudra attendre environ 30 à 45  jours pour qu’il soit possible d’appréhender le résultat esthétique de la correction.

La cicatrice est souvent bien rosée et bien visible durant les 3 premiers mois puis elle commence à s’estomper progressivement pour devenir plus discrète au fil des mois. Il faut attendre 12 à 15 mois pour lui voir prendre son aspect définitif.

RESULTAT

L’amélioration esthétique de la silhouette est souvent spectaculaire après une abdominoplastie. La peau redrapée se conforme aux nouveaux volumes. Pour être satisfaisante, la correction doit avoir un aspect naturel, et être suffisante. Elle apporte un grand confort psychologique à l’opéré(e) car elle aura permis de faire disparaitre des défauts de la paroi abdominale et des surcharges graisseuses souvent anciennes et de modifier notablement la silhouette et les possibilités d’habillement.